Travail de nuit : comment réussir à garder la forme ?

Travailler de nuit n’est pas toujours chose aisée, raison pour laquelle cela ne devrait se faire qu’occasionnellement. Il doit être mû par le principe de nécessité. Cependant, pour certains, le travail de nuit fait partie de leur quotidien. Nombreuses sont les pathologies auxquels sont exposés ce type de travailleurs.

Si vous êtes dans le même cas, voici nos conseils qui devraient vous aider à garder la forme.

Les risques liés au travail de nuit

Lorsque vous travaillez de nuit, vous vous retrouvez à naviguer à contre-courant. C’est en effet, aller contre son horloge interne qui programme le rythme circadien de l’organisme. En termes plus clairs, on assiste à un dérèglement de certaines fonctions organiques qui se manifeste par :

  • la succession des états de veille et de sommeil
  • les sécrétions hormonales
  • le sommeil et l’appétence.

À ce stade, comprenez que votre cycle biologique (horloge interne) est détraqué. Votre organisme est alors rendu plus vulnérable à des maladies comme :

  • une fatigue chronique
  • des troubles du sommeil,
  • le stress,
  • des problèmes de digestion,
  • le diabète,
  • le surpoids,
  • l’hypertension,
  • les maladies cardiovasculaires.

Vous réagissez également de plus en plus lentement. À la longue, cela finit par influer grandement sur votre rendement et sur celui de l’entreprise. Il ne faut pas aussi oublier que vous risquez de devenir une menace pour vous-même et pour ceux qui vous entourent. Toutefois, certaines précautions peuvent être prises pour limiter les dégâts.

5 conseils pour réussir à garder la forme

Dans les lignes à suivre, nous vous proposons quelques mesures qui vous aideront à gérer le travail de nuit et garder le cap.

  1. Le sommeil est la première fonction qui est déréglée par le travail de nuit. Il convient donc que vous dormiez dès que vous en avez l’opportunité après votre office. Éteignez votre téléphone, éteignez les lampes et assurez-vous de vous endormir. Six heures de sommeil devraient suffire pour recharger vos batteries de sommeil. Évitez cependant de dormir le ventre vide. Par contre, aucune boisson ne doit être ingérée au moment de s’allonger.
  1. Faites l’effort de maintenir la même fréquence de vos repas. Avant de commencer votre travail, il est recommandé de manger chaud. Préférez un repas moins gras, léger et pas épicé. Votre vigilance en sera moins affectée. Les snacks sont également permis s’il vous prend l’envie de grignoter. Vous devriez toutefois vous satisfaire de produits laitiers et de fruits qui constituent un apport en protéines et en énergie. Buvez plutôt de l’eau en lieu et place de produits stimulants et de boissons sucrées surtout avant d’aller dormir.
  1. Instaurer une routine et introduire de temps à autre une variation dans votre travail. Privilégiez particulièrement entre 2 heures et 5 heures du matin, les heures les plus pénibles. Marcher un peu et discuter avec quelqu’un sont autant de moyens pour supporter cette période.
  1. Pour éviter de vous endormir au plus fort de la nuit, faites en sorte que votre espace de travail soit toujours bien éclairé. Ainsi, vous garderez plus aisément les yeux ouverts.
  1. Il est conseillé de faire quelques exercices dès que vous vous réveillez. Quelques minutes de marche rapide en extérieur suffisent largement.

À la lumière de ces éléments, nous espérons que vous réfléchirez à deux fois avant d’opter pour le travail de nuit.

Articles similaires

Derniers articles